Plomberie

La production d’eau chaude

L’eau chaude, qui alimente les équipements sanitaires et les éviers, est un élément important du confort.

Les installations de production d’eau chaude sanitaire (ECS) doivent assurer une fourniture suffisante d’eau à une température adaptée malgré des puisages intermittents ou ponctuels importants dus à plusieurs utilisations simultanées.

Des systèmes à accumulation permettent de chauffer l’eau aux heures creuses, généralement la nuit en raison du moindre coût de l’électricité.

Trois modes de production d’eau chaude sont distingués :

  • La production instantanée qui réchauffe l’eau à la demande (passage dans un serpentin porté à haute température)
  • La production par accumulation où le chauffage de l’eau est assuré indépendamment du puisage. Le temps de chauffage aux heures creuses durant lesquelles l’électricité coûte moins cher est généralement long (4 à 6 h).
  • La production par semi-accumulation qui met en œuvre un réservoir tampon constituant une réserve d’eau chaude, alimenté par le système de chauffe dès que la température de l’eau baisse lors du puisage.

Un système de production d’eau chaude sanitaire peut utiliser le gaz, le fuel ou l’électricité. Il peut être également couplé à un chauffage central. Si vous avez besoin d’un dépannage plombier dans le 94, faites-appel à nous !

Bloc de sécurité

Le bloc de sécurité, installé sur l’alimentation en eau froide d’un ballon électrique, assure quatre rôles :

  • Il protège le ballon contre les excès de pression en cas de surchauffe accidentelle grâce à une soupape de sécurité réglée à 7 bars.
  • Il isole le ballon électrique du circuit d’alimentation en eau froide au moyen d’un robinet d’arrêt intégré.
  • Il évite le retour de l’eau chaude dans le circuit d’alimentation en eau froide au moyen d’un clapet anti-retour dès que la pression dans le ballon devient supérieure à celle du circuit d’alimentation en eau froide.
  • Il permet la vidange du ballon au moyen d’une soupape de sûreté qui peut être actionnée manuellement.

Raccordement d’un ballon électrique à accumulation

Le raccordement hydraulique d’un ballon électrique à accumulation est assuré par :

  • Une canalisation d’arrivée d’eau froide sur laquelle est placé un groupe de sécurité.
  • Une canalisation d’évacuation des eaux usées raccordée au groupe de sécurité.
  • Une canalisation de départ d’eau chaude vers l’installation sanitaire.

Le circuit d’alimentation électrique doit comporter un dispositif de mise sous tension en heures creuses, être protégé par un disjoncteur différentiel de 30mA et un coupe-circuit fusible ou un disjoncteur modulaire adapté.

Les interventions courantes

Il est courant qu’un client nous contacte pour un problème lié à l’eau chaude, qu’elle soit froide, tiède ou brûlante. Cela provient très souvent de la production d’eau chaude.

Une chaudière ou un ballon entartré produit de l’eau très chaude et peu obstrué la canalisation.

La résistance d’un ballon d’eau chaude peut faire disjoncter l’électricité à votre tableau. Si elle est HS son remplacement est nécessaire. Le technicien devra vider l’eau se trouvant dans le ballon par la soupape de sécurité prévue sur le groupe de sécurité.

Il devra s’assurer de la mise hors tension de l’appareil en utilisant un testeur électrique. La dépose de la résistance se fait par la bride sous ou à côté du ballon. Le nettoyage de la cuve et le remplacement du joint d’étanchéité de la bride sera automatiquement fait.

La remise sous tension se fera après le remplissage de la cuve et les tests seront électriques et hydrauliques.

La cuve peut aussi être percée par l’acidité de l’eau et le calcaire présent. Le remplacement du cumulus est alors obligatoire : la durée moyenne est aujourd’hui de 7 ans.

L’opérateur devra couper l’eau et l’arrivée d’électricité du ballon. La vidange de l’eau chaude se fait si possible par le conduit d’évacuation prévu à cet effet en-dessous du groupe de sécurité.

Si possible le nouveau ballon sera de même marque que l’ancien ou de mesure équivalente, ce qui évitera des modifications de fixation ou d’alimentation.

Après avoir alimenté le nouvel appareil, il faudra le remplir d’eau avant la remise sous tension.

Pour sa sécurité le technicien suivra notre document unique.