Chauffage

Le chauffage central à eau chaude

Le chauffage central à eau chaude par radiateurs est une installation autonome qui fonctionne en circuit fermé. L’eau froide est chauffée par un brûleur ou une résistance, puis elle est poussée dans une canalisation qui alimente les radiateurs servant d’échangeurs thermiques.

Le principe de base est celui du thermosiphon, qui utilise les propriétés de dilatation de l’eau chauffée. L’installation comprend une chaudière, qui assure la production de chaleur des tuyaux, la distribution de la chaleur générée et des radiateurs qui eux émettent cette chaleur.

Une fois chauffée, l’eau monte dans les canalisations par le phénomène de dilatation (thermosiphon), puis elle arrive à la partie supérieure des radiateurs au travers desquels elle circule en réchauffant l’atmosphère.

Après s’être refroidie, elle retourne à la chaudière où elle sera chauffée à nouveau.

Cette circulation ininterrompue, en circuit fermé, se fait très lentement et à faible pression.

Le vase d’expansion

Afin de maintenir un niveau d’eau constant dans le circuit, toutes les installations de chauffage central comportent un vase d’expansion.

Dans les installations anciennes, c’est un réservoir en tôle galvanisé, placé au point le plus haut du système.

Il servait également à purger l’ensemble de l’installation.

Dans les installations plus modernes, le vase d’expansion à l’air libre est remplacé par un ballon à membrane, installé à côté de la chaudière voir même intégré à celle-ci.

Lorsque l’eau chauffée se dilate, ce réservoir d’eau recueille l’excédent provenant de la dilatation. Dans le cas contraire, si le système se refroidit, le volume d’eau a tendance à diminuer.

Le contenu du réservoir sert dans ce cas à compenser les pertes du circuit.

Le circulateur

Les circuits d’eau comportent un accélérateur ou pompe de circulation qui augmente le rendement de l’appareil en favorisant la circulation d’eau chauffée.

Les systèmes à chauffage central (eau chaude) vous permettront de changer facilement d’énergie (fioul, gaz, bois) sans investissement important, en remplaçant le générateur ou en changeant le brûleur.

Toutes les énergies seront alors possibles, notamment en cas de couplage d’une autre chaudière ou d’une pompe à chaleur.

L’énergie

Pour connaître la solution la mieux adaptée, il faut naturellement commencer par l’énergie.

Le choix d’un générateur est en effet déterminé par le type d’énergie adoptée, auquel s’ajoutent des paramètres tels que la possibilité de production d’eau chaude sanitaire, le nombre de personnes vivant à la maison et le mode de distribution de la chaleur produite : radiateurs, ordinaires ou chaleur douce.

Le générateur

Le générateur en panne peut être réparé par réglages ou le remplacement de pièces. Ces frais sont souvent couverts par la société ayant le contrat d’entretien. Le remplacement complet de l’appareil est parfois inévitable.

Comme pour un ballon eau chaude nous proposons le plus souvent un modèle de marque identique que l’appareil existant.
Cela évite à l’opérateur de faire un maximum de modifications.

Les modèles cheminés (à tirage naturel) sont en voie de disparition. L’installation d’une chaudière étanche est de plus en plus courante. Qu’il soit simple ou à condensation le tube d’évacuation des fumées est à remplacer.

Ou, en passant dans les boisseaux existants qui servaient l’évacuation des fumées de l’ancien appareil ou en créant une sortie sur la façade. Le carottage est nécessaire pour le changement de puissance ou de marque même s’il existe des kits qui permettent l’installation sans modifications. Nos techniciens sont expérimentés dans le façonnage de tous matériaux (cuivre, acier, PER etc.)

Un certificat de conformité modèle 4 ou 2 sera fourni après chaque remplacement de chaudière à gaz ou modifications d’installation.

Les interventions courantes

Un ou plusieurs radiateurs peuvent certaines fois ne pas chauffer.

Les problèmes courants sont :

  • L’air bloqué dans les conduites ou le radiateur.
  • Le générateur est en panne.
  • L’embouage de l’installation.
  • Le blocage des éléments de fermeture ou de régulation des échangeurs thermique (radiateur).

L’air

Pour éviter au maximum l’air dans l’installation, des purgeurs automatiques doivent être installés au point haut de l’installation et les purgeurs des radiateurs doivent être accessibles et manœuvrables.

L’embouage

Dans votre réseau de chauffage, calcaire, boue et corrosion s’accumulent avec le temps dans la chaudière, les tuyauteries, les radiateurs, planchers chauffants (etc.), générant une perte d’efficacité de l’ensemble du système de chauffage. Cela se manifeste par des zones froides aux radiateurs, des bruits de circulation.

Lorsque les boues se déposent au niveau de la chaudière, elles peuvent générer des casses.

Dans les parties basses des radiateurs, elles y créent des zones froides où l’eau ne circule plus et les empêchent de chauffer à plein rendement. Si elles se déposent dans les tuyaux, notamment dans des installations équipées de planchers chauffants, elles peuvent les obstruer et bloquer la circulation et la diffusion de chaleur.

Le désembouage est donc nécessaire.

Le désembouage

Le désembouage est une technique de nettoyage des installations de chauffage central.

Le rendement énergétique de l’installation et des appareils de chauffage est amélioré, pour parfois gagner environ 15 % de rendement en désembouant une installation victime de corrosion.

La longévité des appareils de chauffage en est augmentée et la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre réduite.

Les organes de fermeture

Ils peuvent être manuels ou thermostatiques. Les têtes de robinets thermostatiques permettent la fermeture de l’arrivée d’eau chaude quand la zone est à température demandée.

Avec le temps celles-ci peuvent rester bloquées : la lubrification du piston est souvent suffisante.

Le remplacement du corps de robinet est par contre une solution très conseillée et durable.

Au pied du radiateur un coude ou « T » de réglage est installé sur toute installation neuve et permet de régler le débit du fluide et d’avoir une installation équilibrée quand les radiateurs sont plus ou moins éloignés du générateur.

Ces deux organes permettent aussi l’isolement d’un radiateur sans avoir à vidanger ou couper la production de chauffage.